EN FR

Renforcement des Capacités

Supprimer les obstacles à la croissance

Chez Protein Industries Canada, notre objectif est de renforcer les capacités du secteur canadien des protéines végétales, d'une manière qui profite à nos membres et à l'ensemble de la chaîne de valeur. Le programme de renforcement des capacités vise à faire progresser le secteur agroalimentaire canadien et à créer un environnement commercial mondial compétitif et durable, tout en encourageant de nouvelles approches pour faire des affaires et en éliminant les obstacles à la croissance.

Le programme de renforcement des capacités rassemble des entreprises et des organisations avant-gardistes pour développer des projets qui transformeront notre industrie et aideront à réaliser le potentiel agroalimentaire du Canada. Notre capacité à réaliser ce potentiel dépend de la collaboration, et nous cherchons à travailler avec des partenaires qui nous aideront à faire progresser notre secteur et qui sont prêts à faire des affaires différemment, sans dupliquer les efforts existants.

Domaines prioritaires

En plus de soutenir la R&D dans le secteur canadien des produits végétaux, Protein Industries Canada s'efforce de renforcer les capacités de l'écosystème. En mettant particulièrement l'accent sur l'accès de notre secteur aux outils et aux ressources dont il a besoin pour atteindre un secteur de 25 milliards de dollars, nous augmenterons la capacité en concentrant nos efforts dans les domaines suivants :

Aperçus du marché et de l'écosystème

Aidez les partenaires du projet et l’écosystème végétal canadien dans son ensemble à identifier les opportunités de marketing, à s’adapter aux besoins des clients, à élargir la portée du marché et à favoriser l’innovation.

Infrastructure d'innovation

Dans l'ensemble du secteur, il est nécessaire d'accroître l'accès à l'infrastructure de recherche et de mise à l'échelle des produits.

Accès aux talents, à la main-d'œuvre et aux compétences

Nous estimons que le secteur a besoin de 17 000 personnes supplémentaires pour atteindre les objectifs énoncés dans The Road to $25 Billion. Cela démontre à la fois un besoin et une grande opportunité.

Cadre réglementaire favorable

Il est possible de moderniser le système de réglementation du Canada pour soutenir l'innovation continue des aliments d'origine végétale, en particulier pour qu'il soit plus réactif et opportun et pour offrir une harmonisation des réglementations avec d'autres juridictions.

Un secteur inclusif qui profite à tous les Canadiens

Protein Industries Canada s'engage à inclure les peuples autochtones et les nouveaux Canadiens dans les opportunités présentées par la croissance du secteur à base de plantes, contribuant ainsi à la réconciliation économique et au bien-être social de tous les Canadiens.

Accès au capital

Nous estimons que 4 à 6 milliards de dollars supplémentaires devront être investis dans le secteur pour aider les entreprises canadiennes à intensifier leurs opérations de transformation et de fabrication.

Durabilité

Le Canada est connu pour sa production agricole durable. Nous devons continuer à identifier les mesures et les rapports appropriés pour faire avancer nos revendications de durabilité tout au long de la chaîne de valeur.

Présence mondiale

Les partenaires internationaux jouent un rôle important dans la réalisation des objectifs de The Road to $25 Billion. Protein Industries Canada travaillera avec nos partenaires fédéraux et provinciaux pour faire du Canada l'endroit privilégié pour faire des affaires et investir, tout en créant des opportunités pour nos partenaires industriels d'établir de nouvelles relations.

En collaboration avec l'industrie, Protein Industries Canada fera progresser ces priorités afin de garantir que le Canada soit le mieux placé pour réaliser pleinement son potentiel agroalimentaire. Protein Industries Canada cherche à investir dans des projets audacieux et transformationnels qui auront un impact durable sur l'écosystème alimentaire à base de plantes du Canada.

Processus de candidature et éligibilité

Protein Industries Canada co-investira dans des projets de consortiums collaboratifs qui exploitent les forces, comblent les lacunes et développent des innovations. Tous les projets doivent impliquer des équipes diversifiées et inclusives avec une participation significative de femmes, de peuples autochtones et/ou d'autres groupes sous-représentés.

L'ampleur et la proportion de la contribution de Protein Industries Canada à un projet approuvé seront déterminées par la manière et la mesure dans laquelle les résultats du projet sont alignés sur les domaines prioritaires et les thèmes du Global Innovation Cluster ainsi que sur le potentiel de transformation de l'écosystème.

Le personnel de Protein Industries Canada est disponible pour soutenir les consortiums de projets tout au long du processus d'élaboration des propositions.

Le processus de candidature à un projet est composé de deux parties :

  1. La manifestation d’intérêt (MI)
  2. Proposition de projet complète

Veuillez lire le guide du programme avant de commencer le processus de projet. Celui-ci décrit la structure du programme et les conditions d’éligibilité.

FRANÇAIS
Guide du programme de Renforcement des Capacités
pdf
Anglais
Capacity Building Program Guide
pdf

Le comité de sélection des projets

Le comité de sélection des projets évalue et prend la décision finale concernant le co-investissement dans un projet. Le comité peut approuver le projet, refuser le projet, déposer le projet pour obtenir de plus amples renseignements ou n’approuver qu’une partie ou un aspect précis du projet.

Les membres du Comité de sélection des projets de Protein Industries Canada possèdent de l’expérience liée à la thèse d’investissement de Protein Industries Canada et une expertise pertinente aux domaines techniques pour lesquels des co-investissements de Protein Industries Canada sont disponibles. Protein Industries Canada charge le Comité de sélection des projets d’examiner les dossiers de demande et de sélectionner les projets appropriés pour un co-investissement.

À aucun moment avant, pendant ou après une évaluation de projet, un membre d’un consortium ne peut tenter d’influencer son projet ou d’avoir une conversation avec un membre du comité de sélection des projets. Cela pourrait entraîner la disqualification du projet. On s’attend à ce que tous les membres se conforment au Code de conduite des membres et à la Politique d’interaction entre le Comité de sélection des projets.

Jo Anne Buth

JoAnne Buth

JoAnne Buth a passé sa carrière dans le secteur agricole, s’étant engagée à réunir les différents aspects de la chaîne de valeur afin d’assurer la durabilité de l’industrie agroalimentaire. Elle a occupé divers postes dans le secteur privé, au gouvernement et auprès d’organismes sans but lucratif. Avant de prendre sa retraite en 2019, elle était PDG de l’Institut international du Canada pour le grain. Mme Buth a représenté pendant deux ans la province du Manitoba au Sénat du Canada, où elle a siégé au Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts et au Comité sénatorial permanent des finances nationales. Avant d’être nommée au Sénat, elle a été présidente du Conseil canadien du canola et, au fil des ans, elle a siégé à de nombreux comités consultatifs sur l’agriculture dans le secteur privé et au gouvernement.

En savoir plus de JoAnne Buth

Milton crop

Milton Greyeyes

Milton Greyeyes est membre de la nation crie de Muskeg Lake située sur le territoire du Traité 6 en Saskatchewan. Milton est diplômé de l'Université Saint Mary's à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et a obtenu un diplôme en commerce à la Sobey School of Business. Sa carrière s'est concentrée sur les entreprises autochtones dans l'industrie privée et les organismes sans but lucratif, occupant actuellement le poste de gestionnaire principal des relations, financement autochtone à FAC. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, Milton travaille avec les communautés autochtones pour encourager davantage de production agricole et alimentaire dirigée par les Premières Nations, les Inuits et les Métis en fournissant des solutions commerciales et un soutien financier. Milton siège également à de nombreux conseils et comités.

Stephen MJ

Stephen Morgan Jones, PhD

Le Dr Stephen Morgan Jones est né au Royaume-Uni et a obtenu des diplômes supérieurs avant de déménager au Canada. Il a occupé des postes de recherche et d'enseignement dans des universités et a été chercheur principal à Agriculture et Agroalimentaire Canada avant d'être nommé directeur général de la Direction générale de la recherche et de la technologie. En 2014, il a créé une entreprise spécialisée dans l'examen de projets de recherche et le développement de projets pour plusieurs organisations. Il a participé à de nombreux comités de sélection de subventions aux niveaux fédéral et provincial et a siégé aux conseils d'administration de la Western Grains Research Foundation et de Genome Alberta.

Comment postuler

Nous n'acceptons actuellement pas de manifestations d'intérêt pour le moment. Si vous avez des questions sur le programme de Renforcement des Capacités, veuillez soumettre une demande ci-dessous.