Renforcement Des Capacités

Nous continuerons, en tant qu’organisme, de mettre l’accent sur la création de possibilités de collaboration dans les domaines suivants. En plus des sept priorités énumérées ci-dessous, Protein Industries Canada croit que l’inclusion des communautés autochtones et d’autres populations sous-représentées constitue un élément important de la création d’une croissance économique pour le Canada. Il existe, à notre avis, bon nombre d’occasions de créer des relations mutuellement avantageuses avec les groupes autochtones de l’Ouest canadien afin d’aider le secteur des protéines végétales et d’encourager les consortiums de l’industrie à inclure les dirigeants et les entreprises autochtones dans tous les projets de renforcement des capacités.

English
Capacity Building - Program Guide
pdf

Améliorer la capacité du Canada par l’entremise de la collaboration

Notre capacité de réaliser le potentiel du Canada repose sur la collaboration. En tant que catalyseur de changements positifs, nous voulons nous assurer que nos priorités correspondent aux possibilités et aux besoins les plus importants du secteur. C’est la raison pour laquelle nous avons tenu des consultations directes auprès de nos membres et des intervenants de l’ensemble de l’industrie agricole canadienne en février 2020. Le rapport final des consultations est maintenant disponible.

Rapport des consultations
Report on Capacity Building Consultations
pdf

Le Comité d’approbation des projets

Le Comité d’approbation des projets comprend un spécialiste indépendant de l’industrie ainsi que l’équipe de haute direction de Protein Industries Canada. Le Comité d’approbation des projets évalue les propositions et rend la décision finale concernant le co-investissement dans un projet. Le Comité d’approbations des projets peut approuver un projet, le refuser, l’approuver en imposant des conditions ou en demandant des renseignements supplémentaires, ou n’approuver qu’une partie ou un aspect particulier du projet.

Il est interdit en tout temps, soit avant, pendant ou après une évaluation de projet, que les membres d’un consortium tentent d’influencer le sort de leur projet ou entament une conversation à son sujet avec un membre du Comité d’approbation des projets. De tels cas peuvent faire exclure le projet du processus de sélection. Tous les membres sont tenus de se conformer au Code de conduite des membres et à la Politique régissant l’interaction entre le Comité d’approbation des projets et les candidats.

Spécialistes indépendants de l’industrie

Jo Anne Buth

JoAnne Buth

JoAnne Buth a passé sa carrière dans le secteur agricole, s’étant engagée à réunir les différents aspects de la chaîne de valeur afin d’assurer la durabilité de l’industrie agroalimentaire. Elle a occupé divers postes dans le secteur privé, au gouvernement et auprès d’organismes sans but lucratif. Avant de prendre sa retraite en 2019, elle était PDG de l’Institut international du Canada pour le grain. Mme Buth a représenté pendant deux ans la province du Manitoba au Sénat du Canada, où elle a siégé au Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts et au Comité sénatorial permanent des finances nationales. Avant d’être nommée au Sénat, elle a été présidente du Conseil canadien du canola et, au fil des ans, elle a siégé à de nombreux comités consultatifs sur l’agriculture dans le secteur privé et au gouvernement.

En 1998, elle a reçu le prix de « Motivatrice de l’année » du ministère de l’Agriculture du Manitoba. Elle est une ancienne étudiante de l’Université de Winnipeg et de l’Université du Manitoba. En 2019, elle a été intronisée au Temple canadien de la renommée agricole.

Mme Buth détient un baccalauréat ès sciences en biologie de l’Université de Winnipeg et une maîtrise ès sciences en entomologie de l’Université du Manitoba.

Brand/International Engagement

Réputation mondiale et engagement international

Le Canada jouit d’une réputation positive à l’échelle internationale pour la production et la livraison de produits de qualité riches en protéines végétales. Mais nous ne pouvons pas compter uniquement sur cette réputation. L’industrie mondiale des protéines végétales est un domaine à forte concurrence; ainsi, le statu quo équivaut au retard. Il est essentiel de communiquer l’engagement de notre industrie envers la qualité, la durabilité et la traçabilité. À l’aide du réseau de contacts internationaux de nos membres, Protein Industries Canada profite de chaque occasion qui nous est offerte pour expliquer pourquoi le Canada est un fournisseur privilégié d’aliments et d’ingrédients d’origine végétale. En fin de compte, ce qui nous distingue de la concurrence, c’est l’image du Canada. Toutefois, le succès de notre image de marque dépend du succès de nos efforts collectifs dans tous les domaines prioritaires.

Increasing Access To Labour, Skills And Talent

Main-d’œuvre, compétences et accès aux talents

Le recrutement, la formation et la rétention des talents sur l’ensemble de la chaîne de valeur demeure un défi de taille pour le secteur. Il est donc nécessaire d’adopter une approche coordonnée à l’échelle de l’écosystème. Toute collaboration visant à comprendre les besoins actuels et futurs doit inclure la participation des établissements universitaires, des écoles de métiers, des petites et grandes entreprises, des gouvernements et d’autres encore. Veiller à ce que la prochaine génération s’intéresse à l’agriculture est un important paramètre de l’équation, mais ce n’est pas tout. La méconnaissance générale des possibilités qui existent aujourd’hui et de celles de demain nuit à la capacité des membres de recruter des talents. PIC est bien placée pour représenter la croissance de l’industrie dans tous les aspects de la chaîne de valeur et pour s’assurer que nos établissements universitaires préparent les étudiants aux emplois de l’avenir.

De plus, PIC peut mettre ses membres en contact avec les gouvernements afin de susciter des discussions sur les améliorations pouvant être apportées au système d’immigration du Canada. Ce n’est un secret pour personne que si nous voulons que notre industrie atteigne son plein potentiel, nous devrons regarder au-delà des frontières du Canada pour nous assurer d’attirer les meilleurs talents au monde. De tels efforts pourraient donner lieu à un engagement rapide qui motiverait les jeunes au pays comme à l’étranger et leur permettrait de s’investir dans une carrière dans l’industrie des protéines végétales.

ACCESS TO CAPITAL

Accès aux capitaux

Le Canada est en voie de devenir le chef de file mondial du secteur des protéines d’origine végétale. Nos ressources, notre production et notre esprit d’entreprise font de nous un endroit idéal pour faire des affaires. Mais, comme nous le savons tous, les affaires exigent des investissements en capitaux. Attirer des investisseurs au domaine des protéines d’origine végétale et rapprocher les investisseurs et les entreprises qui ont des idées novatrices est une priorité pour l’industrie. PIC continuera d’établir des liens entre les entreprises qui cherchent à investir dans ce nouveau secteur et les entrepreneurs canadiens dont les idées feront croître notre industrie. Il s’agit notamment de permettre aux entreprises en démarrage d’obtenir des ressources pour apprendre à se procurer des capitaux et de sensibiliser davantage les prêteurs aux possibilités qui existent dans le domaine des protéines végétales. PIC est bien placée pour agir à titre d’agent de liaison entre ces deux segments importants de l’écosystème.

Regulatory modernization

Modernisation de la réglementation

Du point de vue de l’industrie, le fait que le Canada soit une fédération signifie la présence d’exigences réglementaires dans les provinces et territoires ainsi qu’au sein des différents ordres de gouvernement. Nos membres et les participants de toute la chaîne de valeur nous disent constamment qu’il faut rationaliser la réglementation afin de créer un environnement positif pour les entreprises. Tout comme dans le cas de l’infrastructure, Protein Industries Canada peut jouer un rôle de chef de file dans ce domaine en dotant le cadre réglementaire du Canada de bon sens en vue de faire correspondre le système de réglementation à l’innovation. Il est vrai que les entreprises peuvent innover, mais elles ont besoin d’un cadre réglementaire qui non seulement permet l’innovation, mais qui l’encourage. Les approbations réglementaires doivent évolue au même rythme que l’industrie dans les domaines de l’innovation en sélection des végétaux, de l’approbation des produits, de la délivrance des permis d’exploitation des commerces, de la capacité de créer des projets d’immobilisations et d’autres encore.

À l’aide de ses membres qui œuvrent dans l’ensemble de la chaîne de valeur, PIC continuera d’identifier les sources d’irritation réglementaire et de travailler avec les décideurs pertinents pour s’assurer que notre cadre réglementaire favorise le développement des entreprises.

Infrastructure enhancement

Infrastructure

La capacité du Canada de commercialiser ses produits riches en protéines végétales sur les marchés mondiaux ne peut être plus solide que notre infrastructure. Les infrastructures de transport continuent de nécessiter des améliorations alors que le Canada cherche à accroître ses exportations dans le cadre de ses capacités actuelles. Dans ce cas-ci, Protein Industries Canada peut tirer parti de ses liens avec tous les ordres de gouvernement pour militer en faveur de l’amélioration. C’est en comprenant les exigences qui se posent dans l’ensemble de la chaîne de valeur que nous pouvons miser sur les améliorations possibles et sur les personnes qui doivent se trouver autour de la table pour y arriver. Cela ne se limite pas au transport. Il faut également veiller à ce que la recherche et développement, le traitement et les autres infrastructures répondent à la demande mondiale. En mettant l’accent sur les domaines dans lesquels l’industrie a cerné des lacunes, PIC continuera de réunir les groupes pertinents en vue d’obtenir des solutions constructives et durables qui répondent aux besoins communs de notre industrie en matière d’infrastructure afin de soutenir la croissance tant aujourd’hui qu’à l’avenir.

Data And ICT Management + IP Literacy

Gestion des données et des TIC

La gestion des données et leur optimisation pour améliorer les processus et prendre des décisions sont essentielles à l’avancement du secteur agroalimentaire. Les possibilités offertes par les données sur l’agriculture de précision, l’amélioration des techniques de production, la réglementation, le soutien de la durabilité au Canada et le besoin de fournir aux consommateurs les renseignements qu’ils exigent, font toutes partie de l’évolution de l’écosystème agroalimentaire.

Le défi à relever, c’est que peu de données agricoles sont numérisées et que les organismes ont du mal à utiliser les données comme voie qui mène à une solution. Deuxièmement, il est difficile de créer une stratégie d’utilisation des données uniquement pour le secteur des protéines végétales, car les secteurs agroalimentaires du Canada sont fortement intégrés.

Grâce à notre stratégie d’utilisation des données, Protein Industries Canada reconnaît l’occasion qui se présente d’exercer une influence positive sur le marché en mettant l’accent sur quatre activités identifiées : le leadership au sein de l’industrie, des collaborations plus étroites, une meilleure compréhension des données et le développement de l’architecture de données.

Intellectual Property literacy

Compréhension de la propriété intellectuelle

La commercialisation de la propriété intellectuelle est l’une des pierres angulaires de l’innovation et de l’Initiative des supergrappes d’innovation. Le Canada a toujours été un pays d’inventeurs et d’innovateurs. Nous avons de solides capacités scientifiques qui mènent à la création de nouvelles connaissances et technologies; toutefois, nous accusons un retard par rapport aux autres pays industrialisés pour ce qui est de notre capacité de réaliser la valeur de la propriété intellectuelle. Cela, malgré les nombreuses études indiquant que les PME qui détiennent des droits de propriété intellectuelle sont quatre fois plus susceptibles d’exporter et 64 % plus susceptibles d’être des entreprises à forte croissance que celles pour qui ce n’est pas le cas.

Bien que nous ayons encore beaucoup à apprendre, les entreprises canadiennes et les membres de PIC s’intéressent beaucoup à la propriété intellectuelle. Les récents succès dans l’optimisation et la commercialisation de la propriété intellectuelle continueront de stimuler cette demande.